L’expérimentation/gel

PARAGEL propose un large choix de regards et de bornes adaptés au climat de chaque zone.
Les cartes ci-dessous permettent de fixer des objectifs de résistance tenant compte des hivers les plus froids.

L’évolution du gel depuis cinquante ans :

Les rigueurs hivernales se sont fortement atténuées depuis une quarantaine d’années. L’évolution des indices de gel des hivers les plus rigoureux en est le témoignage : Les deux cartes suivantes découlant des relevés de températures négatives dans les stations départementales de météo France, en 1963 puis en 1984-1985, qui sont les deux hivers les plus froids sur cette période.

L’hiver 1984-1985 représente l’hiver le plus froid depuis plus de quarante ans.
Attention : les relevés sont effectués sur les stations départementales, ces indices de gel ne sont pas représentatifs des zones de montagne. Il y a lieu en zone d’altitude et exposée, de tenir compte d’indice de gel croissant avec l’altitude.
évolution du gel depuis cinquante ans

L’enceinte climatique

Depuis plus de 10 ans, les regards et bornes PARAGEL font l’objet d’une expérimentation poussée en enceinte climatique. Initialement confiée au laboratoire des ponts et chaussées, C.E.T.E. de Nancy, cette expérimentation se réalise depuis plusieurs années dans un caisson de gel propre à la Société PARAGEL.

Cette enceinte climatique fortement isolée sur sa périphérie, contenant un massif de sable compacté de 2 m de hauteur, est maintenue en partie basse à une température de 3 à 6 °C selon l’expérience.

Un flux d’air à vitesse et température constante de -8 °C balaye la surface et les produits exposés.

PNG - 25.2 ko

La teneur en eau et le compactage du sable autour des produits sont contrôlés par couches de 20 cm.
Des sondes de température et de pression équipent les produits et le massif.

Chaque essai suit et respecte un protocole strict :
> Mise en température du massif à 3 ou 6°C suivi d’une température aérienne ventilée de -8°C pendant plusieurs semaines. L’expérimentation permet, de constater l’évolution des températures dans le massif et d’observer le comportement des produits. À chaque limite de tenue d’un produit, est associée la profondeur de gel atteinte ainsi que l’indice de gel constaté.



L’indice de gel et la progression du gel dans le sol :

L’indice de gel et la progression du gel dans le sol :
Lorsqu’elles durent, les températures négatives gèlent les couches supérieures du terrain et font refroidir les couches inférieures.

Les regards et bornes subissent le gel de l’atmosphère et des couches supérieures et se réchauffent dans les couches inférieures.

La rigueur d’une période hivernale se mesure par son indice de gel : somme des valeurs absolues des températures moyennes journalières négatives consécutives (exemple : indice de gel de 10 jours à -5 °C = 50°J).